lundi 16 août 2010

autour de baillestavy (à la rcherche dela fraîcheur)



video



La canicule et la fréquentation intense de notre littoral,nous incite à rechercher la fraîcheur,le bien-être et le calme.N'ayez crainte notre région possède dans son répertoire la réponse à cette préoccupation.Et sans tergiverser,l'aube n'étant pas encore levée,nous prenons la direction de Vinça.Ce village nous l'avions toujours négligé(grossière erreur de notre part!...).A la recherche d'une boulangerie,l'occasion nous est donnée de gagner le centre-de la cité.Et là!nous sommes admiratifs devant le pittoresque de ce village,ses rues,son église...Sûrement nous reviendrons pour une visite plus détaillée.Cette parenthèse étant refermée,nous reprenons notre chemin qui s'enfonce dans la vallée de la "llentilla"Cette départementale étroite et sinueuse aboutit à Baillestavyhttp://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/Baillestavy.php,dominé par son église.La fraîcheur qui nous accueille,revigore nos sens et nous émoustille.Notre motivation première est comblée.Accompagnés par ce bien-être nous traversons la petite bourgadeet sans peine nous choisissons le circuit de la "coume" parfaitement indiqué et balisé.Qu'il est agréable de se promener dans cette ambiance,ce décor et ses sensations!Rapidement et sans nous hâter,outre-mesure,nous arrivons à la "coume",petit hameau niché dans un écrin de verdure.En pleine restauration,parmi les pierres qui attende patiemment leur futur emplacement,le propriétaire des lieux nous accueille et nous échangeons quelques propos.Sans être devins,nous devinons chez lui l'amour et l'entêtement d'un passionné.Cette halte,bien qu'éphémère nous est agréable et nous réconforte.Néanmoins,sans trop nous attarder,nous reprenons notre avancée,concrétisée par une longue descente,à travers la forêt.Jusqu'à atteindre les rives de la "llentilla".A présent le vacarme du torrent accompagne nos pas et une petite pluie fine vient fouetter nos visages.Nous presque arrivés,quand nous découvrons sur un espace bien dégagé l'églisehttp://histoireduroussillon.free.fr/Thematiques/Batiments/Histoire/EgliseStAndreDeBaillestavy.php entourée du cimetière.Bien évidemment,nous en faisons le tour et nous pénétrons à l'intérieur pour une visite plus approfondie qui clôt en apothéose notre sortie du jour.  






















dimanche 15 août 2010

Lac du Laurenti



  
Je vous propose aujourd'hui une petite sortie qui depuis quelque temps déjà  trotte dans nos têtes. Certains documents consultés nous ont fait découvrir des commentaires et des photos qui nous ont mis "l'eau à la bouche". Ils concernent un site situé en Ariège et limitrophe de notre département. Le lac du Laurenti  http://bernard.bohn.pagesperso-orange.fr/html_montagne/lac_laurenti.htm, objet de notre convoitise devient donc la destination de notre choix. Pour y accéder, nous empruntons la nationale, direction Quillan, ensuite au niveau d'Axat dans l'Aude, nous rejoignons Querigut http://www.midi-pyrenees.biz/mp/ariege/ariege_querigut.htmet son fameux château. La carte insérée dans cet article vous sera fort utile à partir de ce moment. La piste qui mène au refuge du Laurenti est longue mais cependant très carrossable. En chemin, de nombreux véhicules garés sur les bas-côtés trahissent une récente poussée de champignons. Il faut bien reconnaître que l'endroit semble propice. Voilà, à présent nous sommes sur le terre-plein qui jouxte le refuge et nous quittons notre voiture. Les sacs lourdement chargés en prévision de deux nuits a passer sur les bords du lac, nous nous engageons sur le sentier. Tout de suite la pente nous accueille et les rochers nombreux sollicitent notre effort. La fraîcheur omniprésente facilite notre progression et la charge par chacun de nous supportée devient presque raisonnable. Nous progressons par paliers, tantôt relativement plats, tantôt agrémentés de hautes marches matérialisées par de gros rochers. L'après-midi s'avance et de gros nuages qui s'amoncellent sur les sommets avoisinants réduisent la lumière et nous font craindre le pire... Après un peu plus d'une heure et une fatigue intense, le lac apparaît dans un écrin de verdure. Cette image immédiatement nous fait oublier nos courbatures et c'est avec délectation que nous foulons la rive engazonnée de cette étendue d'eau. Notre émoi est à son comble quand enfin nous prenons conscience du froid vif qui règne et de la nécessité de monter nos tentes au plus vite. Les nuages rapidement s'accrochent aux sommets et dévalent les pentes vers nous qui sommes de plus en plus inquiets. Bref, nous nous hâtons et réussissons à accomplir notre tâche,  soulagés d'avoir gagné cette course contre la montre. Enfin, nous pouvons nous installer pour un casse-croûte bien mérité, non sans avoir au préalable réquisitionné quelque branche sèches qui réchaufferont nos corps pour la veillée. Tard dans la soirée, nous réintégrons nos abris protecteurs et nous nous endormons avec le bruit de l'averse en musique de fond. Tant bien que mal nous récupérons et l'aube nous réveille avec encore une pluie persistante. Patiemment,nous attendons une petite accalmie qui finit par arriver et que nous mettons à profit pour un petit-déjeuner réparateur. Sans trop nous attarder et profitant de cette trêve accordée par le temps, nous effectuons le tour du lac. Malgré ces conditions difficiles, les sensations et les images que nous en exploitons sont merveilleuses. Ambiance feutrée, mystérieuse et inhabituelle qui contraste avec les clichés recueillis sur internet. Hélas le plafond reste bas et précipite notre départ. A regret nous rangeons notre matériel pour un retour précipité. Mais ne croyez pas que nous sommes déçus, cela n'est pas le cas. Au contraire notre envie est encore plus grande de revenir ici dans d'autres condition. Cette randonnée, devient un agréable souvenir,c'est sûr...
















video

dimanche 8 août 2010

Lac de la Raho





Image de carte
Si le temps vous manque, vous pourrez toujours adopter l'idée d'une sortie facile au parcours bien aménagé et très accessible.Vers quel endroit mon esprit se tourne-t'il? Je vous le donne en mille...tac,tac,tac...Villeneuve de la Raho http://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/LacVilleneuveDeLaRaho.php et son lac, mais c'est bien sûr. Ce plan d'eau artificiel qui en est le principal atout est une remarquable réussite.L'ancien marais, jadis peuplé de roseaux et envahit par des eaux nauséabondes est devenu un site remarquable et un point d'intérêt majeur. Rares sont ceux qui ne reviennent pas conquis par cet espace très fréquenté. Les promeneurs, les sportifs, les pêcheurs sont certains d'y rencontrer les conditions optimales propices à l'accomplissement de leurs envies. Même ceux qui ne sont amateurs que de calme, de repos et de réflexion trouveront sur ses berges un cadre adapté à leur convenance. Et que dire du paysage...tous les matins le soleil se lève et c'est beau, tous les soirs il se couche et c'est très beau. Les reflets alors proposés par ces crépuscules et ces aurores soulignés par ces eaux calmes sont sublimes. La flore, quand à elle,s'étend sur ses rives et des multitudes de fleurs récemment introduites envahissent les parterres et emplissent nos yeux de leurs couleurs écarlates. Les essences d'arbre et arbustes de type méditerranéen s'y épanouissent. Sans oublier, bien entendu la faune. Je pense surtout aux nombreuses espèces d'oiseaux qui peuplent la réserve attenante. Alors plutôt qu'un long discours qui l'est déjà suffisamment,je vous propose de découvrir cet espace de nature, à la portée de tous. Si vous connaissez, vous savez. Sinon allez-y et vous saurez.